Lecture en cours

Lecture en cours

La France accélère la relocalisation de son industrie

Retour aux résultats de recherche

La France accélère la relocalisation de son industrie

Dans le cadre du Plan de relance, le gouvernement entend soutenir la relocalisation de l’industrie tricolore afin de contribuer à l’indépendance nationale et à la revitalisation de nos territoires. Une ambition qui a déjà permis de soutenir 65 projets pour des investissements supérieurs à 1 milliard d’euros. Explications.

Garantir l’indépendance industrielle de la France

Bien qu’elle emploie 3,2 millions de salariés et produise plus de 13 % du PIB national, l’industrie française paye aujourd’hui le prix de nombreuses années de délocalisation, conduisant dans le même temps à la dévitalisation des territoires. La crise sanitaire a d’ailleurs mis en lumière la vulnérabilité de tout un secteur, aussi bien en matière de production que d’approvisionnement. Pour tenter d’y remédier, l’État a décidé dans le cadre du Plan de relance et des différents programmes de soutien à l’industrie (Territoires d’industrie, Programme d’Investissements d’Avenir, etc.) d’allouer plus de 35 milliards d’euros à l’industrie, notamment pour favoriser sa relocalisation¹.
En tant qu’industriel, ce soutien public constitue une véritable opportunité pour recentrer tout ou partie de votre activité sur le territoire national, tout en bénéficiant d’investissements massifs et de nouveaux horizons business.

Pour éventuellement bénéficier de ce soutien, vous avez accès à deux principaux dispositifs, initiés pour sélectionner les projets de relocalisation de la production les plus porteurs, et ce, principalement dans 5 secteurs jugés critiques : l’agroalimentaire, les applications industrielles de la 5G, l’électronique, les intrants essentiels (matières premières, chimie, etc.) et la santé.

  • L’appel à manifestation d’intérêt (ou AMI) : financée à date à hauteur de 160 millions d’euros par le PIA (Programme d’investissements d’avenir), cette initiative peut vous concerner si vous portez un projet industriel pouvant renforcer la capacité nationale et européenne à affronter les crises sanitaires, notamment en ce qui concerne la production de médicaments contre le Covid-19 ;
  • L’appel à projets (ou AAP) : doté d’une enveloppe de 600 millions d’euros, ce programme peut vous apporter un soutien financier si vous avez un projet industriel ayant un impact fort et immédiat sur le territoire³.

Plus de 6 500
C’est le nombre de candidatures déposées en novembre dernier par des entreprises industrielles².

La santé, au cœur du plan de relocalisation de l’industrie

En raison de la crise sanitaire actuelle, la santé constitue l’un des principaux volets du plan de relocalisation de l’industrie tricolore. L’objectif affiché est clair : assurer l’indépendance sanitaire de la France, tant en ce qui concerne la production d’appareils médicaux que l’approvisionnement en médicaments.

À cet effet, 200 millions d’euros ont déjà été mobilisés en 2020 pour soutenir la relocalisation de la production et des activités de recherche et développement. Une enveloppe qui a permis de sélectionner 6 projets en novembre dernier, concentrés notamment sur des innovations technologiques (biotechnologie, chimie, etc.) et diverses approches thérapeutiques (antiviraux, vaccins, etc.)4. En février dernier, ce sont 15 nouveaux projets qui ont été retenus et qui profiteront ainsi d’investissements massifs de la part de l’État. Si vous évoluez dans l’univers de la santé, sachez que de nouveaux appels à projet sont prévus pour les mois à venir.

Plan de relance : Déjà 65 projets de relocalisation industrielle soutenus

Tous secteurs confondus, 65 projets de relocalisation ont déjà été soutenus dans le cadre du Plan de relance. Après les 31 premiers lauréats désignés en novembre, ce sont 34 nouveaux projets qui ont été sélectionnés en février. Au total, ces différentes initiatives bénéficieront d’un investissement supérieur à 1 milliard d’euros et de 268 millions d’euros d’aide publique. Avec cette enveloppe, le gouvernement entend permettre la création de 3 000 emplois industriels directs dans nos territoires, tout en confortant 7 000 emplois déjà existants³.

Fort du succès de son plan de relocalisation, l’État a décidé de poursuivre ses investissements pour 2021. Ainsi, de nouveaux lauréats devraient être désignés en avril, puis en juin. Et Bruno Le Maire, le Ministre de l’Économie, de rappeler que « nos entreprises industrielles ont des projets, elles sont prêtes à prendre des risques malgré un contexte difficile et incertain. Elles peuvent compter sur notre soutien et notre mobilisation pour les accompagner dans leurs projets »².

Plan de relance : Quelles sont les conditions d’éligibilité à ce programme ?

À condition de porter un projet industriel appartenant à un secteur stratégique (agroalimentaire, 5G, électronique, santé, etc.), vous avez tout d’abord accès au volet national du plan de soutien de l’État. Notez cependant que ce programme ne s’adresse qu’aux projets d’envergure : votre investissement industriel doit être au minimum de 200 000 ou 1 million d’euros selon votre secteur. Si ces deux principaux critères sont réunis, vous avez la possibilité de déposer votre dossier de candidature sur l’extranet de Bpifrance avant le 31 mars ou le 1er juin. Si la procédure vous semble complexe, n’hésitez pas à consulter le guide de dépôt au préalable.

Si vous n’appartenez pas à un secteur critique ou que vous ne remplissez pas les conditions d’investissement du volet national, vous avez la possibilité de candidater au volet territorial. Ouvert à toutes les industries, il vise à financer des projets capables de démarrer sans attendre et d’avoir des retombées économiques territoriales importantes (création d’emplois, transition écologique, etc.). Ce programme nécessite tout de même un investissement d’au moins 200 000 €, que vous pouvez néanmoins plus facilement atteindre puisqu’il est possible de candidater par le biais d’un groupement d’entreprises. Pour cela, vous devez déposer votre dossier sur la plateforme de démarches simplifiées de votre région. Aucune date limite d’ailleurs : les projets seront étudiés jusqu’à l’épuisement des fonds5.

Pour aller plus loin :

1 Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher dévoilent 34 nouveaux projets lauréats du volet (re)localisation du plan « France Relance » – Gouvernement – 2021
2 (Re)localisation industrielle : les résultats des premiers appels à projets – Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance – 2020
3 (Re)localisation industrielle : 34 nouveaux projets lauréats – Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance – 2021
4 Le plan d’action pour la relocalisation des industries de santé en France – Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance – 2020
5 Soutien à l’investissement et la modernisation de l’industrie – Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance – 2021