Notre solution Sage 100cloud fiabilise notre nouveau site de vente en ligne

Publié il y a · 5 min de lecture

Inventif et passionné, Alain Milliat donne au jus de fruit ses lettres de noblesse. Ses jus de dégustation aux 37 parfums ont séduit en vingt ans plus de 3 500 professionnels, restaurateurs, hôteliers et épiceries fines, et de plus en plus de particuliers.
La PME, dont l’usine est à Valence, a choisi Sage 100cloud pour accompagner sa montée en puissance et tracer son respect absolu de la fraîcheur de ses produits. Marie Coqblin, en charge du marketing, et Pascal Domeyne, responsable des achats et de l’ordonnancement, partagent quelques recettes de succès. Une rencontre vitaminée…

Ne dites pas poire, mais Williams ou passe-crassane !

Tout a commencé pour Alain Milliat non pas dans un chou mais dans un cageot de pêches ! Au sein de la ferme familiale, il développe la culture de cerisiers, de pêchers, de poiriers et de pommiers d’exception, dont il s’efforce de tirer le meilleur profit en produisant des jus au goût inégalé.
En 1997, après des années d’expérimentations, Alain Milliat s’estime enfin prêt et présente six parfums de jus pour dégustation à 60 sommeliers du réseau Relais & Châteaux. L’excellent accueil réservé aux produits est le début d’une aventure entrepreneuriale d’exception, portée aujourd’hui par une collection de 37 parfums.
Issue de l’univers du luxe, Marie Coqblin a rejoint l’entreprise en 2017 pour animer le marketing, la communication et le digital.

« Visionnaire, Alain Milliat prend le contre-pied de l’approche fonctionnelle du jus. Travaillant sur la sélection, la culture, le moment de la récolte et les conditions de transformation des fruits, il crée des jus uniques par leur couleur, leur texture et leur fraîcheur aromatique. Des fruits inaccessibles à l’industrie, protégés seulement par une légère pasteurisation, dans un total respect de leurs qualités organoleptiques. L’idée, c’est que lorsque l’on savoure un jus de dégustation Alain Milliat, on puisse s’imaginer croquer dans un fruit ».
Pour obtenir ce résultat, l’entreprise s’appuie sur une poignée de producteurs engagés.

« Notre savoir-faire est aussi d’avoir su nouer des relations privilégiées avec des producteurs d’excellence, qui ont accepté et surtout compris notre exigence et notre cahier des charges ».

3 500 clients professionnels dans 48 pays

Vigilant gardien des origines et de l’authenticité, Alain Milliat a choisi dès le départ de fonctionner selon les codes du bon vin. « Par exemple, nous conditionnons nos jus dans des bouteilles en verre de belle facture, très différentes des briques très colorées proposées habituellement pour les jus de fruits. Autre analogie, nos jus sont associés à des variétés, des origines, un terroir ».
Le positionnement de l’entreprise de Valence est la pause plaisir, le partage.

« En vingt ans, sans jamais varier de notre ligne de conduite, nous avons convaincus 3 500 clients, CHR et épiceries fines. Le succès se vérifie également à l’export, avec 48 pays qui font confiance aux jus de dégustation Alain Milliat ».

Les 37 parfums Alain Milliat se distinguent par moment de consommation. « Nous destinons des jus au petit déjeuner, d’autres au brunch, d’autres encore au goûter. Certains jus sont plutôt appropriés pour l’apéritif ou la sortie du bureau. Nous imaginons aussi des jus pour rajeunir les cocktails, comme la rhubarbe par exemple. Enfin, nous proposons aux cuisiniers et pâtissiers des aides culinaires, comme le nectar de banane pour les gâteaux. Nous avons beaucoup travaillé sur les émotions, avec par exemple des propositions de réconfort, de rafraîchissement, de séduction ou encore de surprise ».

Sage 100cloud, partenaire en traçabilité

Pascal Domeyne, ingénieur agroalimentaire, a rejoint l’entreprise en 2013. « 2013 est également l’année de notre installation dans notre site de production actuel, à Valence. Sachant que Sage accompagne notre dynamique depuis 2008 ».

« Ce que nous apprécions avec notre solution Sage 100cloud, c’est son adaptation à notre métier et sa capacité à accompagner notre montée en puissance. »

« Par exemple, nous venons de déployer les informations de date de production et de date de durée minimale de vente résiduelle sur l’ensemble du stock. Cette fonction nous permet de garantir à nos clients la DLUO la plus éloignée possible en pratiquant de manière strictement contrôlée le principe FIFO pour 100 % de nos productions, indispensable à une gestion de millésimes ».

La traçabilité à 100 % s’accompagne d’un contrôle qualité attentif. « Lors de la préparation des commandes des clients professionnels, toute erreur ou tout écart avec la règle stricte du FIFO fait sonner le système au moment du passage du carton devant le scanner asservi à l’ERP Sage. Nous avons déployé cette même logique de vérification des articles et du respect du FIFO après une adaptation pour nos clients particuliers, qui peuvent eux commander des bouteilles à l’unité. ».

Sage 100cloud, partenaire en excellence

La solution Sage 100cloud pilote 100 % du système d’information des jus de dégustation Alain Milliat : commerce, comptabilité, production et stocks.

Il n’y a que l’ordonnancement de la production qui lui échappe encore, mais nous travaillons en ce moment à intégrer le module GPAO pour disposer d’un ERP vraiment complet. La production est classiquement pilotée par lots, générés à partir des ordres de fabrication, qui contiennent l’information du millésime. Notre stock de 3 000 palettes étant géré par un prestataire extérieur, je m’appuie, avec l’ensemble du service logistique, sur le logiciel pour visualiser en temps réel la réalité du stock référence par référence, et bien sûr pour faire sortir les produits dans l’ordre des millésimes. Ce qui serait ingérable sans notre logiciel Sage. Il est aussi le gardien de notre base recettes et composants, et bien sûr la bibliothèque de nos références ».

Sage 100cloud, une réponse moderne à 100 % des enjeux de l’entreprise

Longtemps focalisée sur ses clients BtoB, l’entreprise a décidé de se donner les moyens de se développer directement vers les consommateurs. C’est un chantier prioritaire pour Marie Coqblin. « À mon arrivée dans l’entreprise, je me suis rapidement rendue compte que la configuration du site Internet existant était un handicap pour nos projets. Aidée par la société de conseil digital Numate, j’ai fait évoluer fortement notre site pour qu’il puisse dialoguer avec notre solution Sage. Notre système d’information est désormais unifié. Les commandes clients en ligne déstockent en temps réel, pour éviter les mauvaises surprises, courantes dans l’organisation précédente. Et bien sûr, les factures sont désormais intégrées dans la comptabilité via la solution Sage 100cloud, y compris pour les particuliers ».

« J’ai connu d’autres solutions lors d’expériences précédentes. Je dirais que Sage 100cloud l’emporte sans difficulté au sein d’une entreprise comme la nôtre, qui aura très bientôt une vingtaine d’utilisateurs. Il est plus simple que de plus grosses solutions, plus facile à s’approprier pour nos opérateurs, et en même temps parfaitement adaptable aux contraintes agroalimentaires, comme la gestion de la DLUO ou la traçabilité ».
Pascal Domeyne, responsable des achats et de l’ordonnancement

En savoir plus sur les jus de dégustation Alain Milliat

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.