Digitalisation & Tendances

Le bureau digital du responsable financier [Guide]

Le bureau digital du responsable financier (DAF) - Livre blanc

La persistance de l’incertitude est certainement la seule certitude raisonnable lorsque l’on se projette dans 2023.
Pour le responsable financier, la question n’est pas de savoir où l’on va mais plutôt de créer les conditions de la réactivité. Le DAF 2023 doit être prêt à tout !

Prêt à voir l’inflation enchérir les achats et peser sur les ventes. C’est-à-dire mécaniquement obérer le résultat à offre et périmètre égaux. Prêt à encaisser des tensions sur les ressources, talents, matières premières et énergie. Donc à devoir adapter son évaluation de la performance. Prêt à subir d’éventuels contrecoups induits par la crise climatique ou les dégradations géopolitiques.

Est-ce la fin de la prévision, de l’anticipation ou de la modélisation ? Bien sûr que non ! Est-ce la fin de l’initiative et de la confiance dans le génie collectif de l’entreprise ? Surtout pas ! Au contraire, à l’incertitude, le DAF doit opposer la sérénité. Ne pas tout maîtriser ne signifie pas devoir abandonner toute velléité de pilotage. Les conséquences des risques externes peuvent être maîtrisées, à tout le moins amorties. Le découragement des équipes peut être prévenu. La croissance peut être cherchée à travers de nouveaux gisements de valeur.

Le DAF n’est pas le seul à devoir porter le futur de l’entreprise mais sa détermination est essentielle pour entretenir la résilience. Pour l’aider, la double transformation, digitale et sociétale, est clé. Pas dans 3 ans, mais tout de suite. En situation d’incertitude, prendre la main et façonner de nouvelles dynamiques, plus efficaces et plus stimulantes, constituent un antidote à la résignation. En avant !

« Être capable d’aider à la prise de décision rapide est un enjeu essentiel. Notamment dans les circonstances que nous avons connues récemment. Il faut pouvoir disposer des outils qui nous facilitent et nous éclairent la prise de décision. Concrètement, cela implique des indicateurs et des tableaux de bord bien faits et immédiatement lisibles.« 

Anne-Marie Tournois, Responsable Trésorerie et Recouvrement, Revima »

Au sommaire de ce guide :

  • Agir en situation d’incertitude
  • Piloter en fonction de ses priorités
  • Centraliser ses outils et ses bases de données
  • Concentrer son énergie sur l’analyse et la stratégie
  • Maîtriser les enjeux réglementaires
  • Progresser dans le pilotage de la RSE
  • Ajuster en permanence ses ressources à ses besoins

Ces articles peuvent également vous intéresser :