Lecture en cours

Lecture en cours

La digitalisation au service du respect des délais de paiement

Retour aux résultats de recherche

digitalisation-respect-des-delais-de-paiement

Respecter les délais de paiement pour protéger la trésorerie des petites entreprises souvent fragiles est aujourd’hui une nécessité pour éviter les faillites et cessations d’activités. Mais force est de constater que les délais de paiement se sont allongés avec la crise. Ce contexte est donc l’occasion de réfléchir à des solutions digitalisées pour accélérer les règlements clients.

Un contexte de crise favorable aux changements

Avec la mise en place du confinement et la fermeture des commerces, les entreprises ont subi un arrêt brutal de toute l’économie française. Et malgré les aides proposées, les retards de paiements se sont multipliés alors pourtant qu’une majorité des entreprises ont continué à tourner notamment grâce au télétravail. Selon les chiffres du Gouvernement¹, lors de la semaine du 30 mars 2020, les délais de règlement ont triplé par rapport à la même période en 2019 pour atteindre un montant global d’environ 270 millions d’euros.

Dans le même temps, la crise sanitaire a accéléré la mise en place de nouveaux usages en entreprises : nouvelles façons de travailler, de manager, mais aussi de gérer son entreprise et sa trésorerie. C’est peut-être le moment de vous orienter vers la digitalisation et les outils numériques permettant de s’assurer d’être payé dans les délais.

Opter pour la digitalisation de la facturation

La digitalisation des factures implique de se doter d’outils numériques pour réaliser, envoyer, suivre et archiver ses factures sous un format dématérialisé. L’usage montre qu’il y a un lien évident entre cette digitalisation et la réduction des délais de paiement. Les solutions numériques apportent, en effet, plusieurs avantages qui influent sur ces délais. Par exemple, l’émission des factures est plus facile car automatisée et comporte souvent moins d’erreurs. Et leur envoi est rapide via internet.

Or, plus la facture est envoyée tôt au client et sans erreur, plus elle a de chance d’être réglée rapidement ! Les échéances de paiement sont aussi automatisées en cas d’acompte, d’échéancier ou d’abonnement, et le suivi des relances des factures non payées est plus efficace. Des tableaux de bord permettent au service comptable de connaître l’état des demandes, donc de mieux gérer la trésorerie voire d’interagir avec les fournisseurs et les clients si besoin.

Proposer de nouveaux modes de paiement

Les moyens de paiement ont également une incidence directe sur la trésorerie de l’entreprise et sur le risque de retards de paiement ou d’impayés. Aujourd’hui accepter les chèques et les virements est un bon point. Mais il est possible d’aller beaucoup plus loin et d’être plus efficace en proposant par exemple le paiement par carte bancaire ou le prélèvement. Ces modes de règlement vous permettent de conserver les empreintes de paiement de vos clients et de les prélever selon vos besoins, avec bien sûr leur accord.

Le prélèvement est un mode de paiement efficace car il repose sur l’autorisation donnée par votre client à sa banque de vous payer lorsque vous le demandez, en débitant directement son compte bancaire. Il est très utile pour traiter les factures récurrentes ou pour les clients réguliers. Quant au paiement en ligne, il permet lui aussi de limiter les délais de règlement en proposant au client de payer immédiatement par carte bancaire. Dès lors que la transaction est acceptée, vous êtes certain d’être crédité de la somme.

La crise montre que la question de la trésorerie doit rester au cœur de votre stratégie au cours des prochains mois. Quels que soient les outils choisis, le numérique peut être une réponse pour vous aider à sécuriser vos règlements clients.

¹economie.gouv.fr