Définition

Clôture comptable : Définition de la clôture de l’exercice

Clôture comptable

Dans le vocabulaire de la comptabilité, la clôture correspond à l’achèvement des enregistrements comptable, le rassemblement des pièces justificatives ainsi que l’ensemble des opérations qui permettent d’éditer le bilan de la société.

C’est une procédure comptable et une fonctionnalité des logiciels de gestion d’entreprise pour figer les comptes et passer à l’année suivante.

Quand réaliser la clôture comptable de l’entreprise ?

À l’exception des professions libérales, les entreprises ont le libre choix de la date de clôture de leur exercice comptable. À la création de la société, les dirigeants choisissent les dates de début et de fin d’exercice. Chaque année fiscale doit comporter 12 mois. Des exceptions existent pour les entreprises en démarrage qui peuvent avoir un exercice plus ou moins long.
La date choisie pour la clôture de l’exercice doit être la même tous les ans. Cette souplesse permet aux sociétés qui exercent une activité soumise à un effet de saisonnalité de choisir des périodes plus pertinentes que l’année civile. Le choix de ne pas opter pour un exercice du 1er janvier au 31 décembre est souvent motivé par des raisons pratiques.

La clôture comptable concerne toutes les entreprises qui ont une obligation de dépôt de bilans à l’administration. Même si les micro-entrepreneurs (ex-auto-entrepreneurs) ne sont pas soumis à cette procédure, il demeure pertinent de réaliser des bilans financiers pour analyser l’activité dans son ensemble.

Réaliser le bilan et éditer la liasse fiscale

La clôture des écritures comptables demande la réalisation des inventaires, ainsi que de comptabiliser l’ensemble des opérations financières qui ont impacté l’entreprise durant l’année qui se termine.

Grâce à ces informations enregistrées dans les livres de comptabilité de la société, il est possible d’établir le bilan et le compte de résultat. Une liasse fiscale est éditée, mentionnant le montant des bénéfices nets réalisés par l’entreprise. C’est sur cette base que le calcul des impôts est réalisé, le montant variant en fonction du régime fiscal adopté.

L’édition de ces documents est une phase importante. Il s’agit très concrètement d’une photographie des finances de l’entreprise. L’ensemble de ces éléments sont présentés en assemblée générale pour approbation, avant de réaliser le dépôt obligatoire auprès du greffe du tribunal de commerce.

Une fois la clôture réalisée dans le logiciel de comptabilité, l’ensemble des écritures et des livres sont figés. Ils doivent alors être archivés avec les pièces justificatives afférentes.

Analyser la santé financière de l’entreprise à l’issue de la clôture comptable

La clôture comptable de l’entreprise permet d’opérer des comparaisons entre les différents exercices sociaux. En effet, l’entrepreneur est en mesure d’analyser l’évolution de son chiffre d’affaires, de ses charges et de leurs impacts sur la santé financière de l’entreprise. Il s’agit d’un type d’analyse que l’on peut également réaliser au cours de l’année, grâce à des rapports BI pour, par exemple, comparer le chiffre d’affaires de ce trimestre par rapport à l’année passée. De cette façon, la stratégie de l’entreprise est ajustée au cours de l’exercice. La clôture des comptes valide les résultats des choix stratégiques réalisés. L’entrepreneur dispose alors de clefs pour définir les prochains objectifs, et pour mettre en œuvre les moyens d’y parvenir : investissement, recrutement, campagnes publicitaires, changement de méthodologie de gestion de stocks, etc.

Réalisée à chaque fin d’exercice social, la clôture des comptes permet le calcul des bénéfices déclarés auprès de l’administration, ainsi que l’édition du bilan et compte de résultat.

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte email, nos tous derniers conseils.