Lecture en cours

Lecture en cours

Solutions de paiement : la révolution du pilotage de la trésorerie

Retour aux résultats de recherche

solutions-de-paiement-revolution-pilotage-tresorerie

L’Open Banking ouvre la voie à trois types de nouveaux services financiers aux entreprises, pour le pilotage de leur trésorerie :

  • L’initiation de paiements à l’initiative du débiteur. Ce service permet à une entreprise d’ordonner un virement depuis et vers n’importe quel compte à partir d’une interface unique, site Internet ou application mobile.
  • L’initiation de paiements à l’initiative du créancier. Ce service permet que ce soit le vendeur qui ordonne le virement depuis l’un des comptes du client. Le transfert est bien entendu dans cette configuration soumis à une validation de la part du client, avec authentification certaine auprès de sa banque.
  • L’agrégation de comptes. Ce service regroupe sur une seule interface (site Internet ou application mobile) les informations sur les soldes et sur les opérations réalisées sur l’ensemble des comptes de l’entreprise.

Les 3 révolutions dans les solutions de paiement

Les entreprises vont bénéficier à très brève échéance d’une offre de solutions de paiement profondément renouvelée. En effet, pour développer la fluidité du marché financier européen et la compétitivité des acteurs du continent, l’Union européenne pilote deux réformes majeures qui concernent directement les solutions de paiement :

  • L’instauration de l’Open Banking.
  • La systématisation du paiement instantané à l’échelle de la zone SEPA.

Les établissements bancaires, les fintechs et les instances de régulation achèvent de se mettre en capacité de traduire dans la réalité de leur fonctionnement ces deux orientations. Et dans quelques mois, les deux projets entreront en application.

Le passage à un écosystème ouvert et instantané induit trois révolutions dans les solutions de paiement. Ce sont les trois chantiers du trésorier d’entreprise pour les mois qui viennent :

  1. Le temps réel pour les paiements et les encaissements
  2. L’optimisation du pilotage de la trésorerie dans un contexte de big data
  3. La lutte contre la fraude et la garantie de la sécurité des échanges financiers
Téléchargez le livre blanc Open Banking

Gestion de trésorerie : une simplification puissance 5

Pour les entreprises, l’apparition de ces nouveaux services va dans le sens d’une simplification de la gestion de la trésorerie, sous l’effet de cinq facteurs :

  • Une meilleure maîtrise de l’émission des flux, qui s’ajoute à l’opportunité du virement instantané.
  • L’accélération du recouvrement des créances, permise par le possible partage de l’initiative du déclenchement des règlements.
  • Une amélioration de la visibilité en temps réel, induite à la fois par le service d’agrégation de comptes et par l’initiation de paiements.
  • Une plus grande intégration de la chaîne de paiement, qui ouvre la possibilité à l’ajout de services digitaux à valeur ajoutée, exploitant les données collectées et renforçant la sécurité des transactions.
  • L’accès à de nouveaux partenaires financiers, fintechs et/ou banques.

Les éditeurs de solutions de gestion de la trésorerie des entreprises se trouvent de ce fait mis au défi de fournir aux entreprises, leurs clients, des logiciels réévalués en fonction des opportunités nouvelles ouvertes par la révolution dans les solutions de paiement.

Gestion de trésorerie : les besoins des trésoriers d’entreprise

Les besoins des trésoriers d’entreprise pour disposer des moyens de profiter des opportunités créées sans perdre le contrôle ou mettre en péril la sécurité de leur organisation sont nombreux et en partie propres à chaque entreprise.

Il est pour autant possible de discerner les plus évidents :

  • Une architecture qui serve et renforce la visibilité sur la disponibilité des liquidités, en temps réel et à échéance choisie.
  • Une ergonomie et une mobilité qui aillent dans le sens de l’accélération des flux. Il serait absurde de pouvoir déclencher un virement en 10 secondes si la procédure en back office nécessite 25 clics !
  • Une assistance à la prise de décision. L’accélération des possibilités de transaction doit s’accompagner d’un renforcement des capacités de pilotage de la trésorerie. L’intelligence artificielle, le machine learning et la blockchain offrent à cet égard des perspectives innovantes.
  • Un renforcement des procédures de contrôle et de sécurité. Le temps réel rend les transferts irréversibles. La solution de gestion de trésorerie doit intégrer les possibilités les plus avancées pour conserver la main.
  • Une automatisation des remontées des informations en provenance des établissements et des filiales et la possibilité de générer des workflows de validation en fonction des circuits décisionnels en place ou à venir.
  • L’intégration d’une plateforme de collaboration facilitant les échanges et les interactions entre les acteurs internes de la chaîne de paiement et les partenaires bancaires, banques et fintechs.
  • La centralisation et le pilotage des délégations de pouvoirs. La nécessité d’authentification forte induite par l’accélération des échanges financiers requiert une attention et une capacité d’actualisation renforcées.

En conclusion, les attentes des trésoriers d’entreprises à l’égard des éditeurs de logiciels de gestion de trésorerie sont à la hauteur des révolutions qui affectent les solutions de paiement.

Les logiciels de demain doivent à la fois :

Pour aller plus loin dans la compréhension de la situation nouvelle qui s’offre aux les trésoriers d’entreprise :

Open Banking : quelles opportunités pour les trésoriers d’entreprise ?

Téléchargez gratuitement le livre blanc