Lecture en cours

Lecture en cours

DAF : les 4 rôles du nouveau business maker 3.0

Retour aux résultats de recherche

daf-business-maker-3-0

DAF : les 4 rôles du nouveau business maker 3.0

En 2020 et pour les années suivantes, le Directeur Financier doit relever 6 défis¹, dont le premier est sa contribution à la stratégie de croissance. Ces challenges ont en commun de consacrer le DAF dans sa dimension de business maker. Et de reposer sur sa capacité à conduire des opérations loin de ses bases traditionnelles.

Pour incarner pleinement cette facette stratégique de sa mission, le DAF doit s’emparer de nouveaux rôles et emprunter des chemins inédits. Une enquête approfondie menée auprès de 20 directeurs financiers² a permis au cabinet Michael Page d’identifier les 4 rôles du DAF business maker. Et parce que la transformation digitale est un allié précieux du DAF dans son ascension, c’est un DAF 3.0 qui est le mieux armé pour s’aventurer sur de nouveaux territoires.

Appelé à participer au sein du premier cercle au pilotage stratégique de son entreprise, le Directeur Financier dispose ainsi d’un double levier pour asseoir sa transformation :

  • Endosser tour à tour les 4 rôles du DAF business maker
  • Maîtriser sur le bout des doigts les 5 boussoles du DAF 3.0

Les 4 rôles du DAF business maker

Coach

Le DAF coach s’attache à identifier les potentiels au sein de son équipe et aide les talents à se révéler. Attentif à la performance à l’échelle de l’organisation, le DAF coach insiste sur le partage de l’information et sur le respect des indicateurs.

Pilote

Le DAF pilote s’implique dans la transformation du modèle économique de l’entreprise. Il s’appuie sur une vision claire du processus de création de valeur pour contribuer à dessiner l’avenir de l’organisation.
Le DAF pilote est évidemment particulièrement à son aise dans l’identification et le renforcement des sources de rentabilité de l’entreprise.

Scientifique

Le DAF scientifique est convaincu de la puissance d’une architecture informatique bien pensée et bien réalisée. La donnée est au cœur de son action.
Il travaille en permanence à l’amélioration du système d’information, attentif à accélérer la diffusion des informations et à étendre le réseau à toutes les parties prenantes.

Ingénieur

Le DAF ingénieur considère la conformité des pratiques et la cohésion de l’action collective comme des fondamentaux. Il s’applique à mettre en place des repères durables pour baliser l’exécution stratégique en fonction d’une planification rigoureuse.

Les 5 boussoles du DAF 3.0

L’intelligence des situations

Averti par les capteurs et les antennes répartis au sein du système d’information de l’entreprise, le DAF 3.0 comprend et intègre les contraintes stratégiques. Il perçoit le caractère difficilement prévisible de l’environnement mais aussi les opportunités offertes par les disruptions technologiques.

Le DAF 3.0 sait surtout déduire de ses observations des priorités d’action et accompagner son Directeur Général dans la prise de décision.

L’action internationale

Le DAF 3.0 anime des équipes réparties sur plusieurs sites et souvent sur plusieurs continents. Il s’appuie pour cela sur une ouverture vers les cultures différentes et sait intégrer des points de vue qui ne sont pas les siens.

Un système d’information boosté par une plateforme digitale de dernière génération, fluide et capable de prendre en charge une dimension multi- (société, devise, législation…), est bien entendu un plus sur lequel le DAF 3.0 sait parfaitement s’appuyer.

L’engagement sur le terrain

La troisième boussole du DAF 3.0 le pousse au dépassement de fonction. Son passage de business partner à business maker se matérialise par l’implication en leader dans l’exécution stratégique.

Le DAF 3.0 conduit en personne une partie des plans de transformation :

  • Cession de périmètre
  • Création d’activité
  • Mutation technologique

La maîtrise du risque

Le DAF 3.0 se donne les moyens de caractériser les risques les plus critiques pour l’entreprise. Il s’appuie sur des outils d’intelligence artificielle et de traitement du big data pour modéliser et scénariser les risques qu’il identifie comme prioritaires.

Le DAF 3.0 se fait l’avocat infatigable en faveur de la prise en compte des risques :

  • Prévention des comportements inconséquents
  • Diminution de la dangerosité des situations problématiques
  • Accélération des procédures d’alerte et de traitement des sinistres de toute nature

La collaboration inter-métier

Enfin, pour avancer plus sûrement sur le chemin de la transformation des pratiques et des regards, le DAF 3.0 est attentif à apprendre des autres, à expliquer ses intentions et à convaincre pour entraîner.

Il s’inscrit dans une perspective forte de collaboration et forme des tandems avec les autres fonctions :

  • Avec le DRH par exemple, il imagine des procédures en faveur de la sécurité ou de l’éthique.
  • Avec le DSI, le DAF 3.0 s’implique dans le choix de solutions de dernière génération et s’assure de la protection des données de l’entreprise.
  • Avec la Direction du Développement Durable, le DAF 3.0 explore la finance verte et les leviers de la RSE.

En conclusion, le DAF business maker 3.0 s’approprie les défis auxquels est confrontée l’entreprise et adapte son comportement et son action pour les surmonter plus aisément.

Il est attentif aux menaces mais sait saisir les opportunités. Il croit dans le talent et la créativité mais connait la puissance des structures et des procédures.

Multiple, à l’image de l’entreprise d’aujourd’hui, le DAF business maker 3.0 trouve dans l’innovation collective, l’intelligence artificielle ou la mobilité de nouveaux gisements de performance. Il est le DAF de la génération Cloud !

¹Lire le livre blanc : Les 6 enjeux du DAF, acteur stratégique – 2020
²Lire la synthèse de l’étude : DAF et leader financier – 2018