Lecture en cours

Lecture en cours

Piloter sa trésorerie, une clé pour ses financements moyen et long terme

Retour aux résultats de recherche

Piloter-sa-tresorerie-une-cle-pour-ses-financements-moyen-et-long-terme

Piloter sa trésorerie, une clé pour ses financements moyen et long terme

Savoir qu’on a, dans son porte-monnaie, de quoi acheter sa baguette quand on est entré dans la boulangerie, c’est bien. Faire en sorte qu’on ait également les pièces nécessaires demain à la même heure pour le pain du jour, c’est encore mieux. Piloter sa trésorerie, c’est non seulement connaître sa situation à l’instant T mais également anticiper les dépenses prévues – et se mettre en situation de faire face éventuellement aux dépenses imprévues.

Cette gestion des liquidités est particulièrement pertinente si l’on veut être prêt à saisir toutes les opportunités dans un environnement incertain comme celui que nous connaissons depuis un an. Mais même en dehors d’une période de crise, Covid ou pas, piloter sa trésorerie est un exercice indispensable pour toute entreprise qui entend se ménager des marges de manœuvre afin de ne rater aucune opportunité. Et pour atteindre cet objectif, il existe des solutions numériques qu’il serait dommage d’ignorer.

Piloter sa trésorerie : être capable d’élaborer des scénarios pour mieux agir demain

Piloter finement sa trésorerie, c’est connaître bien sûr les dépenses et recettes prévisibles à court terme, mais c’est également anticiper des variations de ces données. Par exemple, un confinement peut entraîner une baisse des recettes – baisse de fréquentation, risques de retards de paiement ou d’annulation de commandes… – et impacte les coûts – baisse des frais, basculement d’une partie du personnel en chômage partiel, renégociation éventuelle du loyer… Un confinement partiel aura d’autres conséquences. Ainsi peut-on élaborer différents scénarios, impliquant différentes modalités de financement si le cash disponible s’avère insuffisant – recours à l’emprunt, augmentation de capital… Ces simulations sont possibles sur bien d’autres indicateurs – le risque de change ou l’évolution des taux par exemple.

Interrogés par l’association française des trésoriers d’entreprise (AFTE) et Rexecode sur l’état de santé de leur trésorerie en janvier 2021¹ , les responsables financiers de 114 entités expliquent ainsi que, dans 35 % des cas, leur entreprise privilégiera le cas échéant le recours à l’endettement pour financer la reconstitution de leur trésorerie. Pour près de 30 % d’entre eux, l’accumulation de liquidités a d’abord pour objectif d’anticiper une remontée des besoins en fonds de roulement en cas de reprise. La plupart des projets qui ont été reportés en 2020 seront bel et bien réalisés, dans plus des deux tiers des cas. Les entreprises sont donc dans les starting blocks pour la reprise et ont configuré leur trésorerie en ce sens : en ce début d’année, les difficultés de trésorerie étaient à leur niveau le plus faible depuis le début de la crise.

Des trésoriers confrontés à de nombreuses difficultés

Les décisions de gestion impactent directement la trésorerie de l’entreprise. Et les erreurs coûtent cher. Mieux vaut donc avoir bien prévu son coup. Ou son coût. Reste que l’exercice de prospective est toujours délicat. Les trésoriers sont confrontés à de nombreuses difficultés, parmi lesquelles :

  • la collecte de données exploitables, en interne comme en externe,
  • une vision du futur partagée
  • la survenue d’événements imprévus
  • la gestion des différents scénarios.

Une chose est sûre : le pilotage de la trésorerie passe par le traitement de données chiffrées, de statistiques fiables. Or le bât blesse souvent déjà à ce niveau-là : dans 75 % des entreprises, c’est Excel ou un tableur équivalent qui sert d’outil de gestion, selon le baromètre de la trésorerie établi par Sage en octobre 2020 auprès de 147 sociétés². Dans la moitié des entreprises, les données sont saisies manuellement. Les responsables financiers interrogés confient, pour 45 % d’entre eux, être confrontés à des difficultés dues au manque de digitalisation des documents. Autant de pratiques qui sont sources potentielles d’erreurs. Par ailleurs, l’obligation de tenir des réunions à distance rend plus que jamais nécessaire la mise en œuvre d’outils permettant la consultation sécurisée à distance.

Des solutions nouvelle génération pour mieux anticiper

Une solution nouvelle génération de gestion de trésorerie répond aux problématiques rencontrées. Les prévisions peuvent ainsi être saisies unitairement ou en global, dupliquées, modifiées en rafales, récurrentes… Les données peuvent être importées depuis l’ERP ou depuis d’autres modules. Une fois qu’elles sont traitées, il est possible d’élaborer des budgets de manière empirique – par exemple en reconduisant le budget de l’année N-1 modulo un pourcentage d’évolution des données – ou analytique – en échafaudant des hypothèses différentes débouchant sur des scénarios. L’outil permettra ensuite de :

  • suivre la réalisation effective du budget,
  • mesurer les écarts,
  • corriger en cours de route (budget révisé).

Et naturellement, une solution nouvelle génération s’installe aussi bien sur le serveur de l’entreprise (on premise) que dans le cloud.

En conclusion, l’outil de gestion de trésorerie s’inscrit, on le comprend bien, dans la stratégie globale de digitalisation de l’entreprise, indispensable pour répondre aux défis d’un monde incertain. Il garantit au dirigeant de mieux gérer sa trésorerie au moment présent pour faire face à ses échéances immédiates, mais aussi de se donner les moyens de se développer demain en étant capable de saisir les opportunités qui se présenteront à la sortie de la crise. Nous reprenons volontiers à notre compte cette citation de l’ingénieur Henri Fayol, pionnier de la gestion d’entreprise : « Prévoir, c’est à la fois supputer l’avenir et le préparer ; prévoir, c’est déjà agir ».

Les atouts d’une chaîne de valeur continue pour la gestion de trésorerie

Découvrez pourquoi la gestion de trésorerie est un enjeu stratégique majeur pour les entreprises !

Téléchargez gratuitement le guide

Pour aller plus loin :

¹ Enquête Rexecode de février 2021 sur la trésorerie des grandes entreprises et des ETI
² Sage révèle les résultats du 2ème Baromètre des Trésoriers 2020