Quelles opportunités se cachent derrière le prélèvement à la source?

Publié il y a · 2 min de lecture

La profession a connu ces dernières années de nombreuses évolutions, amenant les experts-comptables à diversifier davantage leurs activités. La mise en place prochaine du prélèvement à la source en est un exemple supplémentaire. En faisant entrer la fiscalité personnelle au sein de la prestation sociale, c’est peut-être le moment de proposer des missions de conseil en gestion de patrimoine à vos clients.

L’expert-comptable, interlocuteur naturel du chef d’entreprise

Selon une étude TNS Sofres de 2014 sur la profession comptable, si l’attestation des comptes et la gestion de la complexité administrative demeurent les deux principales motivations des dirigeants pour faire appel à un expert-comptable, ils sont 58 % à attendre de lui également des conseils en gestion de patrimoine. Les experts-comptables sont en effet, pour les chefs d’entreprise, un interlocuteur naturel pour la gestion de leurs biens personnels.
De leur côté, les experts-comptables font déjà de la gestion de patrimoine, qu’il s’agisse de transmissions d’entreprise, de détention de l’immobilier d’entreprise, mais aussi de la mise en place de revenus complémentaires. Mais ils pourraient aller bien plus loin…

Un fort potentiel de développement

Car dans le domaine patrimonial, le potentiel est énorme et peut devenir une source de développement important de votre clientèle. Notamment pour tout ce qui touche à la gestion fiscale du patrimoine du dirigeant, qu’il s’agisse d’optimiser sa rémunération, d’anticiper ses revenus à la retraite, d’investir en défiscalisant, de créer une société patrimoniale… Le dirigeant a en effet besoin d’être conseillé pour ses déclarations fiscales, et donc sur son patrimoine. La mise en place du prélèvement à la source peut être l’occasion d’aborder ce sujet avec lui.

Diversifier vos activités vers la gestion de patrimoine vous permettra aussi de poursuivre la relation avec le dirigeant client au-delà de la cession de son entreprise, en continuant à lui délivrer un accompagnement patrimonial et fiscal, et un suivi de ses sociétés patrimoniales.

Se former ou s’informer

Pour cela, une formation, par exemple auprès du CFPC (centre de formation de la profession comptable), ou tout au moins une information pointue est nécessaire, car l’univers de la gestion de patrimoine individuel est particulier par rapport à celui de l’entreprise. Il nécessite de connaître certaines notions de droit civil (en régimes matrimoniaux, par exemple) qui ne sont pas enseignées dans le cursus classique de l’expert-comptable. Une méthodologie particulière doit également être appliquée, basée sur la réalisation d’un bilan patrimonial et social, sur la prise en compte des objectifs du dirigeant et sur la formulation de propositions stratégiques adaptées, tout en respectant les évolutions parfois rapides de la législation juridique et fiscale. Enfin, il existe des logiciels dédiés à la gestion de patrimoine pour les cabinets comptables.

La proximité déjà créée avec le client pour la gestion de son entreprise et votre sens de l’écoute sont vos meilleurs atouts !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le prélèvement à la source

Téléchargez gratuitement le livre blanc

Pour aller plus loin :

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.