Lecture en cours

Lecture en cours

Faites du ticket de caisse un allier de votre performance !

Croissance & Stratégie clients

Faites du ticket de caisse un allier de votre performance !

Le ticket de caisse allié de votre performance

Le ticket de caisse est perçu traditionnellement, et à juste titre, comme une garantie pour vos clients pour établir la réalité de leur achat. Mais digitalisé, et même dématérialisé, le ticket de caisse peut aussi jouer un rôle important dans votre dynamique de fidélisation.   

Rouage de l’efficacité de votre relation client, le ticket de caisse, beaucoup plus qu’un reçu et beaucoup moins qu’une facture, comporte des mentions obligatoires et pourrait bientôt disparaître dans son format papier.

Examinons ensemble le potentiel considérable de ce document indissociable du passage en caisse :

  • La fonction des tickets de caisse
  • La génération des tickets de caisse
  • La dématérialisation des tickets de caisse

Fluidifier les processus de gestion et automatiser ce qui mérite de l’être constituent des priorités pour les organisations. L’enjeu est tout autant de simplifier la fiscalité que de permettre à l’entreprise de focaliser son attention sur l’analyse de la performance et la prise de décision. 

Sage Advice publie régulièrement des articles qui rendent compte des solutions les plus avancées pour allier performance et conformité. Par exemple :

À quoi servent les tickets de caisse ?

Délivrer un ticket de caisse constitue un service que vous rendez à vos clients. Le ticket de caisse leur permet par exemple de gérer leurs dépenses en conservant une trace. Ou encore, le ticket de caisse constitue une preuve d’achat, souvent nécessaire si un consommateur doit demander un remboursement ou un échange.   

Un ticket de caisse est donc un ingrédient important d’une relation clients fluide et confiante. Mais c’est aussi un document officiel, à valeur juridique. Il doit de ce fait comporter un certain nombre de mentions obligatoires :  

  • Le nom et l’adresse du commerçant qui l’émet
  • Le numéro du ticket de caisse
  • L’horodatage, c’est-à-dire la date et l’heure de la transaction
  • La désignation des articles et des prestations
  • Le prix unitaire de chaque article, le montant total HT et le taux de TVA applicable
  • Les remises éventuellement appliquées
  • Le montant TTC acquitté par le client
  • Le moyen de paiement utilisé par le client
  • L’indication de la garantie légale de conformité, dans un certain nombre de cas

Comment générer des tickets de caisse ?

Les tickets de caisse sont soit :

  • Émis par des machines, caisse enregistreuse classique, logiciel ou système de caisse informatisé
  • Réalisés à la main et à la demande, à partir d’un carnet à souche. Dans ce cas, votre client part avec l’original et vous conservez le double dans le carnet, comme justificatif. 

Vous imaginez aisément que l’option manuelle présente un certain nombre d’inconvénients :

  • Le temps passé, surtout en cas d’affluence dans le point de vente
  • Le risque d’erreur
  • L’image un peu désuète vis-à-vis de votre clientèle

Pour pallier ces inconvénients, le choix de vous équiper avec un système automatisé présente un réel intérêt.

  • La caisse enregistreuse classique est une première étape, qui résout la plupart des difficultés que présente l’option manuelle.
  • Un logiciel de caisse vous apportera les mêmes avantages que la caisse enregistreuse avec des services en plus.  

En effet, un logiciel de caisse ne va pas seulement éditer instantanément et sans erreur des tickets de caisse. Il va aussi apporter un véritable soutien à votre activité commerciale :

  • Encaissement rapide et fiable des transactions.
  • Interactivité dynamique avec votre fichier clients : historique des achats, gestion des cartes de fidélité, application des remises.
  • Gestion des promotions, soldes et opérations commerciales.
  • Gestion des stocks et pilotage des réassorts.
  • Pilotage des achats réalisés par des passages en caisse physique mais aussi en ligne
  • Alimentation automatisée de tableaux de bord et aide à la décision.  
  • Contribution à une image de marque et un service clients de qualité.

Attention, dans le cas où vous choisissez de vous équiper d’un système de caisse informatisé, vous devez vous assurer qu’il est bien conforme à la loi anti-fraude à la TVA.

Pourquoi dématérialiser vos tickets de caisse ?

Le ticket de caisse, on l’a vu, est un document important pour piloter dans la sérénité une éventuelle difficulté post-achat, déception ou dysfonctionnement. Pour autant, son édition au moment de l’achat n’apporte pas de sécurité supplémentaire. Ce qui compte, c’est l’enregistrement de la transaction et son attribution à la bonne personne.

C’est pourquoi de nombreux commerçants, anticipant l’entrée en application de la loi de 20201 pour lutter contre le gaspillage, demandent l’avis à leurs clients avant d’éditer le ticket de caisse. Ne pas éditer le ticket de caisse économise du papier mais également de l’encre. C’est bon pour la planète et bon pour votre compte de résultat !

Pour aller un peu plus loin dans la démarche, la pratique se développe d’une dématérialisation des tickets de caisse, qui évite le recours inutile à l’impression papier sans affecter la garantie offerte à vos clients.

Un ticket de caisse dématérialisé est édité virtuellement et adressé au client par courriel. Les deux parties s’y retrouvent :

  • Votre client dispose du ticket de caisse selon une modalité très facile à consulter et à stocker, sans risque de perte ou de détérioration.
  • Vous enrichissez votre base de données clients de l’adresse électronique de chaque consommateur qui souhaite recevoir son ticket de caisse, et ce dès le premier passage.

En conclusion, le statut du ticket de caisse gagne en épaisseur, de preuve d’achat volatile à générateur de données clients fiable et durable, grâce à l’informatisation du processus d’enregistrement des transactions.

La digitalisation du système de caisse permet en outre de relier votre processus physique de sortie des articles avec votre solution de comptabilité et votre processus de commande. Quand la planète, la relation clients et la performance sont alignées, faut-il vraiment hésiter plus longtemps ? 

1L’article 49 de la loi n°2020-105 du 10 février 2020 interdit l’impression systématique du ticket de caisse à compter du 1er janvier 2023.