Quels sont les services les plus utilisés dans un incubateur ?

Publié il y a · 3 min de lecture

Au sein d’un incubateur, les startup profitent principalement d’un accompagnement, de formations, de mentoring… Mais d’autres services accompagnent les jeunes entrepreneurs dans leurs premiers pas, notamment sur un plan comptable, juridique, immobilier ou RH. Petit zoom sur les prestations originales de ces “ruches” pas comme les autres.

Il était une fois “les incubateurs et les startup”

Passer d’un concept à une startup, tel est l’objectif de nombreux créateurs d’entreprise en France, et certains misent sur les incubateurs pour affiner leur modèle économique, booster leur croissance et se maintenir sur le marché. Comme au sein de Station F, les incubateurs mettent à la disposition des entrepreneurs de nombreux services pour leur permettre de se développer. Cependant, “Il faut faire le distinguo entre les formations en rapport direct avec le métier des start-uppers et les aides du quotidien comme l’administratif, la comptabilité, les RH”, commence Guillaume Bardèche, directeur de l’incubateur IONIS 361.

Les incubateurs comme intermédiaires entre créateurs d’entreprise et étudiants

En effet, pour favoriser le renforcement des compétences, les incubateurs rapprochent des créateurs d’entreprises ET des étudiants qui se sont spécialisés dans des domaines tels que le design, la communication, le développement et plus globalement le numérique. “Ces synergies permettent aux créateurs de compter sur les énergies et la compétence des étudiants, quand ces derniers en profitent pour mettre en application leur formation et renforcer leur carnet d’adresses. C’est du win-win”, affirme Guillaume Bardèche. Ainsi, un entrepreneur peu à l’aise avec le design peut combler ses lacunes – ou bénéficier d’une main-d’oeuvre qualifiée et motivée – tout en repérant les talents dont il aura besoin une fois que sa startup sera viable. Mais comme nous allons le voir, les incubateurs proposent d’autres services tout aussi utiles et stratégiques.

Un accompagnement pour “monter en puissance”

Au cœur de ces ruches, les créateurs d’entreprise apprécient également la possibilité d’assister à des événements, des rencontres, voire des présentations ouvertes au public. “Au sein de la Station F, il y a beaucoup de conférences effectuées par des intervenants de renom, dont des professionnels américains du private equity”, témoigne auprès de BpiFrance Charlotte Muller, PDG de la startup LeService, spécialisée dans les soins lifestyle premium à domicile. Officiels sous forme de masterclass ou informels autour d’un simple café, ces échanges sont appréciés par les start-uppers car ils renforcent leur culture professionnelle. Ainsi, l’incubateur Sciences Po Entrepreneurs offre un accès privilégié à son réseau d’étudiants et d’anciens étudiants issus des Master Finance et Stratégie, Master Marketing, École de la Communication.
Du côté d’Ionis 361, des sessions de formation ou de sensibilisation à la propriété intellectuelle ou au dépôt de brevets ont lieu pour accompagner les entrepreneurs. Nos invités peuvent aussi renforcer leur culture de la levée de fonds, notamment du côté des subventions publiques ou privées. Et les anciens n’hésitent pas à passer nous voir pour transmettre leur expérience”, précise Guillaume Bardèche.

Un soutien pour les démarches administratives

Mais d’autres services plus “terre-à-terre” facilitent aussi le quotidien des créateurs d’entreprise, notamment pour les accompagner dans leurs démarches matérielles ou administratives. Ce positionnement est intelligent, car le manque de connaissances en RH, en comptabilité ou sur le plan juridique peut nuire au développement d’une startup. “On peut avoir un formidable concept tout en se sentant dépassé sur le plan administratif ou comptable. Nous les accompagnons donc dans ces démarches”, affirme Guillaume Bardèche. Un soutien essentiel à l’heure de sécuriser le développement de son entreprise, qui permet aux start-uppers de se concentrer sur le cœur de leur activité.

Pour aller plus loin :

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.