Réussir son projet d’entreprise grâce à un business plan fiable

Publié il y a · 3 min de lecture

Un business plan efficace est sans doute l’un des facteurs clés de réussite de la création d’entreprise. Destiné à démontrer la solidité du projet aux futurs investisseurs et à vos partenaires, il s’avère également un outil indispensable pour démarrer sur des bases concrètes.

A quoi sert le business plan pour votre projet d’entreprise ?

C’est souvent sa fonction première, le business plan permet de présenter votre projet de manière claire et synthétique à d’éventuels partenaires économiques (associés, banque ou investisseurs) que vous souhaitez convaincre d’investir dans votre projet.

Ses grands axes – une étude de marché solide, une stratégie commerciale claire et des prévisions financières réalistes – doivent être en mesure de prouver que votre activité est en capacité de générer des bénéfices suffisants (voire importants !) permettant ainsi à votre entreprise d’être rentable. Ce support est donc l’un des éléments clés de confiance avec vos futurs partenaires.

Mais le business plan vous aide aussi à structurer vos idées et à poser les bases de votre projet. En l’occurrence, les bonnes questions pour lancer votre activité et organiser son développement : dépenses, recettes, investissements, marché, ressources, rentabilité…

Les grands axes du business plan

Le business plan se compose généralement de deux grandes parties : la première présente le projet dans sa globalité. Tandis que la seconde, plus technique, détaille le projet chiffré.

La présentation générale décrit les aspects suivants :

  • Le porteur de projet et les personnes clés de l’entreprise
    Présentez votre profil professionnel, puis, synthétiquement, votre projet et vos motivations. Le cas échéant, appuyez sur la complémentarité des profils de l’équipe pour démontrer que toutes les compétences sont réunies. Précisez rapidement dans cette section si des embauches sont prévues à moyen terme, et sur quel type de profils.
  • Le marché
    Visez-vous un marché de niche ou plutôt concurrentiel ? Démontrez dans cette partie que vous possédez une bonne connaissance du marché et de l’environnement économique dans lequel il s’inscrit. Précisez également la zone de chalandise choisie et le positionnement de votre entreprise par rapport à la concurrence. Votre analyse doit démontrer qu’il existe un marché en croissance pour votre offre, et quelle part vous estimez vous attribuer.
  • La présentation des produits et services
    Cette partie doit prouver que votre offre répond à un besoin identifié, et qu’elle possède des avantages concurrentiels. Elle doit également démontrer en quoi vos produits sont innovants. Précisez s’il existe des coûts de fabrication, puis donnez une indication de prix de vente et des marges envisagées. En cas d’approvisionnement par des intermédiaires, faites part des premiers éléments de négociation (délais, modes de règlement) ; quant à d’éventuels fournisseurs, justifiez leur solidité financière et qualité de prestation.
  • La stratégie commerciale
    Publicité, promotion, communication… Cette étape est cruciale, car elle présente de manière réaliste et détaillée le plan d’action marketing imaginé pour faire connaître votre entreprise et fidéliser vos clients. Décrivez l’objectif de chaque action et le budget lui étant dédié. Si vous ouvrez un petit commerce, apportez tous les détails du local (emplacement, surface, bail, coûts…) y compris vos jours et horaires d’ouverture. Enfin, une vision de votre petite entreprise à 3 ou 5 ans sera certainement un plus !

La seconde partie, consacrée aux données chiffrées, est la plus concrète du business plan !

Elle comporte les données financières indispensables à la compréhension du projet : prix d’achats et de vente, chiffre d’affaires, marges, investissements, seuil de rentabilité, plan de trésorerie…

Le détail de tous ces aspects est regroupé dans des documents spécifiques : compte de résultat prévisionnel, plan de financement, plan de trésorerie, besoin en fonds de roulement. Faites-vous accompagner par un expert-comptable pour travailler ces aspects souvent complexes à chiffrer.

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.