Lecture en cours

Lecture en cours

Comment interpréter son premier bilan ?

Retour aux résultats de recherche

interpreter-premier-bilan

Après un an d’activité, l’heure de réaliser votre premier bilan est arrivé, félicitations ! Si celui-ci est riche en informations sur la santé financière de votre petite entreprise, savez-vous en décoder les chiffres ? Voici quelques éclairages pour mieux comprendre comment interpréter les principales données qui le composent.

Petit rappel : qu’est-ce qu’un bilan ?

Malgré ses apparences, le bilan n’est pas destiné à vous faire peur ! Vous verrez qu’avec les années, on finit même par l’attendre avec impatience. Concrètement, le bilan est un document qui synthétise la situation financière de votre entreprise à un moment donné. Il correspond généralement à la fin de votre exercice. C’est un peu comme une photographie de ce que possède votre entreprise (l’actif), mais aussi ce qu’elle doit (le passif). La période concernée par le bilan, appelée plus communément « exercice comptable », correspond généralement à 12 mois d’activité. Le bilan est obligatoire pour toutes les entreprises, seuls les auto-entrepreneurs y échappent !

Mieux comprendre la notion d’actif et de passif

Il est indispensable de comprendre ces deux termes avant de vous plonger dans l’analyse effrénée de votre premier bilan.

L’actif = ce que possède l’entreprise
Le passif = ce que doit l’entreprise

A ce stade, vous avez saisi une bonne partie du bilan ! Plus concrètement, l’actif représente les biens durables et réutilisables dont votre entreprise est propriétaire. Ces biens sont nécessaires à l’exercice de votre activité : locaux, mobilier, matériel informatique, outillage, mais aussi marques déposées ou brevets, et prêts bancaires. Certains de ces biens subissent chaque année ce qu’on appelle un amortissement, soit une perte de valeur des biens de l’entreprise. Mais la colonne des actifs comprend également les biens non durables, comme la marchandise et vos stocks de matière première. Ou encore, les créances clients si vous en avez.

Le passif représente les dettes de l’entreprise. Si le terme peut effrayer de prime abord, sachez que le passif représente en réalité les ressources qui servent tout simplement à financer les actifs ! On y retrouve bien sûr :

  • le capital de l’entreprise (somme apportée par le fondateur),
  • les réserves (bénéfices non distribués au gérant et/ou aux associés),
  • le résultat de l’exercice (bénéfice ou perte),
  • les provisions et les dettes (envers vos fournisseurs, mais aussi envers la banque si vous avez un emprunt en cours).

Comprendre la notion de bénéfice

Le bilan d’une entreprise devant toujours être équilibré, l’actif et le passif seront toujours égaux sur votre bilan. Mais cela ne veut pas dire que votre entreprise ne réalise pas de bénéfices !

Comptablement parlant, voici ce qu’il faut comprendre : le bénéfice provoque un accroissement de l’actif de l’entreprise, et dans les faits, augmente mécaniquement le montant disponible en banque, et donc vos capacités d’investissement.

Mais parallèlement, si vous réalisez un bénéfice, celui-ci sera votre propriété (et celles de vos associés le cas échéant). Celui-ci apparaît donc dans le passif. Le bénéfice s’ajoute aux capitaux propres (réserve) de l’entreprise !

Si vous décidez de distribuer les bénéfices, cela provoquera une baisse du compte bancaire (donc de l’actif), si vous les laissez dans l’entreprise pour financer des projets ou des investissements, votre entreprise conservera une dette envers vous (apparaissant dans le passif).

Résultat net = produits – charges.

On parle de bénéfice lorsque le total des produits est supérieur au total des charges. Dans le cas contraire, on observera une perte sur l’exercice. Les charges et les produits se calculent dans le Compte de Résultat, qui fait également partie de la liasse fiscale de fin d’exercice.

Comment utiliser mon premier bilan ?

Malgré sa complexité d’analyse, le bilan est un excellent indicateur de la santé de l’entreprise, et vous permettra de mieux vous projeter dans l’exercice suivant. Au-delà du chiffre d’affaires et du résultat net de l’entreprise, le bilan vous aidera à mieux comprendre vos capacités d’investissement ou la manière d’optimiser vos charges par exemple.

Concrètement, le bilan vous permet d’analyser la pérennité de l’entreprise à court, moyen et long terme. Ne le voyez pas comme un document supplémentaire pour lequel il faudra trouver de la place sur une étagère, mais comme un véritable outil de travail et de développement de votre entreprise ! Et dans tous les cas, sachez que votre expert-comptable est là pour vous aider à le décrypter et vous accompagner dans l’optimisation du prochain exercice !

Si votre premier bilan vous donne envie de mieux comprendre la comptabilité, procurez-vous Le Plan Comptable Général, petit guide accessible aux novices. Vous y découvrirez les définitions qui vous permettront de comprendre l’intégralité des lignes du bilan !

Les clés pour faire croître et gérer votre activité

Téléchargez gratuitement le livre blanc