Définition

Frais de comptabilité : Définition des frais comptables en entreprise

Frais de comptabilité

Les frais comptables représentent une dépense régulière pour l’entreprise et à laquelle elle ne peut pas échapper. Budgétiser cette charge fait partie des tâches à réaliser avant de lancer une activité entrepreneuriale. On compte alors dans les frais de comptabilité, les honoraires de l’expert-comptable (et/ou du cabinet), mais il convient de prendre aussi en compte le temps passé en interne pour la gestion.

Une obligation pour toutes les entreprises

La réalisation des déclarations comptables obligatoires à chaque fin d’année demande aux entreprises assiduité et rigueur quant à la tenue de leurs comptes. Qu’elles relèvent du régime réel normal d’imposition ou du régime réel simplifié d’imposition, l’issue de chaque exercice social impose aux dirigeants de présenter les comptes en assemblée générale. L’approbation conduit à l’édition d’un procès-verbal pour le dépôt des comptes (bilan, compte de résultat, annexes) auprès du greffe du tribunal de commerce. Les comptes sont ensuite archivés pour analyses et en cas de contrôles postérieurs.

Ces obligations exigent l’intervention de ressources compétentes en comptabilité, ainsi que la conservation précise de chaque justificatif tout au long de l’exercice.

Pour note, les micro-entrepreneurs (ex auto-entrepreneur) n’ont pas d’obligation de déposer leurs comptes annuels. Ils doivent cependant tenir à jour un livre de recettes et conserver les pièces qui justifient chaque opération financière. Pour les autres formes sociales, l’absence de dépôt est punie de 1 500 euros d’amende, et de 3 000 euros en cas de récidive.

Les frais pour faire appel à un expert-comptable

Avant de déposer les comptes annuels, l’intervention d’un expert-comptable est obligatoire. Ce dernier donne son aval pour la présentation des bilans et résultats en AG. En effet, les informations inscrites dans les livres de comptabilité de l’entreprise, ainsi que dans l’ensemble des états, doivent être représentatives des finances de la compagnie. Lors de la clôture des comptes, l’expert-comptable doit émettre une attestation qui garantit que les comptes présentés ne montrent aucune anomalie ou incohérence qui les remettent en cause. L’anomalie se traduit par une information erronée, ou partielle, qui pourrait entre autres être à l’origine d’une fraude.

Attention, le rôle de l’expert-comptable est bien d’attester de la véracité des comptes par rapport à la situation financière de l’entreprise. Cependant, il ne garantit pas la bonne santé de la société. La stratégie de gestion menée au sein de la société relève de la responsabilité des dirigeants.

Le montant des frais comptables pour une entreprise ?

Une entreprise qui doit choisir son comptable va comparer les différents tarifs. Il faut prendre en compte les honoraires, ainsi que les coûts générés par l’archivage des documents, les frais de greffe lors des procédures administratives, ainsi que le temps de gestion de ces différents éléments. Lorsqu’une compagnie choisit de disposer d’un comptable en interne, tandis que d’autres délèguent la totalité de leur gestion comptable, les dirigeants feront les choix qui leur paraîtront les plus rentables. Une autre option consiste à être autonome toute l’année en ce qui concerne les saisies d’écritures comptables et les déclarations périodiques (exemple : TVA, DSN), grâce à une solution logicielle comptable, et de présenter les comptes à un expert lors de la clôture.

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte email, nos tous derniers conseils.