Lecture en cours

Lecture en cours

Dirigeants de TPE : quels partenaires pour accompagner votre transformation digitale ?

Retour aux résultats de recherche

TPE quels partenaires pour accompagner votre transformation digitale

La transformation digitale des TPE s’est révélée essentielle à la pérennité des entreprises si l’on dresse un bilan de 2020. Or, il peut être difficile pour les TPE d’amorcer un tel virage. Tour d’horizon des acteurs spécialisés qui offrent des services de conseil et d’accompagnement.

Selon un sondage Sage/CPME par OpinonWay, près de la moitié des entreprises de 3 à 9 salariés sont en retard sur leur transition numérique. Pas étonnant quand on sait que les solutions coûtent parfois cher, que l’expertise interne fait défaut et que le temps des collaborateurs est compté. La paie, la gestion des temps, la gestion administrative, le recrutement, la gestion des carrières ou encore la formation sont autant de domaines complexes, encadrés par des textes en perpétuelle évolution, où la digitalisation, bien conduite, apporte un gain d’efficacité, mais aussi de fiabilité.

On peut distinguer deux types de prestations sur le marché : l’externalisation (faire faire) et le conseil (aider à faire). Mais les acteurs sont parfois – souvent – les mêmes. S’y ajoutent les structures publiques et parapubliques qui proposent de l’accompagnement et des financements.

Le conseil : construire sa stratégie digitale

Pour faire le point sur la situation d’une TPE et connaître les possibilités qui s’offrent à elle, les services d’un consultant ou d’un cabinet de conseil spécialisé en stratégie digitale peuvent s’avérer déterminants.

Le consultant ou l’agence de conseil doivent être en capacité de mesurer la maturité digitale de l’entreprise ; d’identifier les champs dans lesquels la digitalisation est le plus nécessaire ; de hiérarchiser les priorités ; de choisir les solutions les mieux adaptées ; d’accompagner le changement au sein des équipes ; de former les collaborateurs.
Certaines agences sont spécialisées plus particulièrement dans certains aspects de la gestion, que ce soit en matière comptable, fiscale ou de gestion commerciale. Pour les ressources humaines par exemple, on croisera des agences de recrutement, de marketing RH, ou de paie : ce type de spécialisation est souvent liée à une approche particulière et s’appuie sur un outil dédié. Pas toujours facile de faire la différence entre agence de conseil et fournisseur de solution !

L’externalisation : accéder à l’expertise et aux outils

Il faut ensuite passer à l’acte. En la matière, les bénéfices de l’externalisation – c’est-à-dire le fait de confier un process interne à un spécialiste externe – sont nombreux pour les TPE. Externaliser permet de faire l’économie d’investissements coûteux, d’accéder à des outils professionnels de haut niveau, de bénéficier d’une expertise du métier sans avoir à former ou recruter en interne, d’affecter les collaborateurs concernés à des missions à plus forte valeur ajoutée, et de se recentrer sur son cœur de métier.

Le cabinet d’expertise comptable : le partenaire au quotidien comptabilité/RH pour la transformation digitale des TPE

L’expert-comptable est l’interlocuteur privilégié de l’entreprise pour la gestion de sa comptabilité, mais son champ d’action s’est largement étendu au cours des dernières années. Les cabinets proposent par exemple, et depuis longtemps, leurs services de gestion de la paie, souvent sur des solutions de pointe inaccessibles aux TPE. De quoi tirer le meilleur profit de la digitalisation (efficacité, scalabilité, etc.) !
Ayant la responsabilité de gérer les données de nombreuses entreprises, les cabinets sont également les partenaires idéaux pour vous accompagner vers une digitalisation des données pertinentes et conformes aux nouvelles normes réglementaires. Certains proposent d’ailleurs des solutions digitales en Cloud pour échanger avec leurs clients.

Transformation digitale des TPE : Les fournisseurs et éditeurs de solutions digitales

Beaucoup d’éditeurs développent des solutions à destination des TPE, avec une tarification adaptée. Mais il n’est pas toujours facile d’intégrer ces outils sans accompagnement. Le plus souvent, les fournisseurs de solutions digitales apportent un service qui peut inclure l’audit préalable au déploiement (pour assurer la personnalisation), la formation des collaborateurs concernés, l’accompagnement du changement, la maintenance du système – que celui-ci soit internalisé (déploiement sur les postes de travail) ou externalisé (accès cloud).

Du simple accompagnement du déploiement, associé à un contrat de maintenance, à l’externalisation pure et simple de l’ensemble des process de paie, de gestion administrative, comptable ou fiscale, il y a un continuum de formules de service plus ou moins externalisées. Par exemple, en matière de GRH, une TPE aura tendance à externaliser totalement la paie, activité à la fois sensible et complexe ; mais la gestion des carrières et de la formation, par exemple, pourra souvent se contenter d’une solution simplifiée avec un accompagnement.

Connaissant à la fois le marché, le contexte réglementaire, l’environnement et la solution elle-même, les fournisseurs de logiciels peuvent apporter tous les avantages de la digitalisation aux petites structures.

Les acteurs publics et institutionnels : initier et financer

À côté des acteurs du marché, l’État, les régions, les chambres de commerce et autres institutions peuvent vous apporter du conseil, de l’accompagnement et même des financements pour assurer votre transformation numérique. On peut en proposer cette liste non exhaustive :

  • Les outils d’accompagnement et de financement proposés par l’État sont réunis sur le site FranceNum.
  • BPIFrance propose également une série d’outils pour accompagner la transformation digitale des entreprises. L’organisme a notamment mis en place un partenariat avec la Cnil pour permettre aux TPE-PME de s’approprier les enjeux du RGPD.
  • Les Conseils régionaux, qui ont compétence sur les questions de développement économique, déploient des aides spécifiques sur leurs territoires.
  • Les opérateurs de compétences (Opco), qui ont notamment pour mission d’accompagner les TPE-PME sur le développement des compétences, proposent pour la plupart des aides à la transformation numérique ciblées sur les petites entreprises.
  • Le réseau des Chambres de commerce et d’industrie et celui des Chambres des métiers constituent une porte d’entrée très utile sur les outils existants.

La transformation numérique ne se résume pas à un simple changement d’équipements. Les solutions, le marché, les technologies sont en perpétuel renouvellement ; la digitalisation doit permettre non seulement d’accroître sa productivité à l’instant (t), mais aussi de se mettre en capacité de suivre, voire d’anticiper les évolutions futures. Dans ces conditions, la qualité du service, de l’expertise et de la relation partenariale compte au moins autant que la performance de la solution.

Pour aller plus loin sur les digitalisation & tendances, d’autres articles peuvent vous intéresser :