Article innovant

Expert-comptable : l’IA au service du conseil

Pour les expert-comptables, les capacités de conseil stratégique sont enrichies par le déploiement de l’IA. Explications.

Expert-comptable : l’IA au service du conseil

Les services de conseil dans la profession d’expert-comptable sont poussés par une forte transition numérique dans les entreprises. Cette transformation entraîne des changements de comportement et des attentes nouvelles chez les clients. Cela oblige les cabinets d’expertise comptable à repenser leur business model et à revoir leur offre de services. Pour ne pas subir cette mue inéluctable mais au contraire la transformer en opportunité, les experts-comptables doivent se saisir de ces nouveaux outils et apprendre à les utiliser.

Au sommaire de cet article :

De nouveaux enjeux de conseil pour les experts-comptables

Les changements technologiques récents ont entraîné une automatisation des missions traditionnelles de la profession comptable, avec une double conséquence. Tout d’abord, ils modifient les connaissances techniques requises pour tenir la comptabilité d’un dossier. Cela oblige les cabinets d’expertise à revoir leurs recrutements et leur politique de formations interne. Ensuite, ces nouveautés digitales imposent de repenser un métier dont le chiffre d’affaires était jusqu’à présent majoritairement basé sur la tenue comptable. Cette tenue comptable peut aujourd’hui être automatisée en grande partie grâce à l’Intelligence Artificielle (IA).

Parallèlement, les clients, s’équipant eux aussi de nouveaux outils technologiques n’attendent plus seulement de leur expert-comptable la tenue de leur comptabilité ou la réalisation de leur bilan. Désormais, ils demandent un accompagnement global et dans la durée pour mieux gérer leur activité. En effet, ils souhaitent bénéficier de prestations de conseil de haut niveau sur un panel de compétences qui s’élargit. On citera la cession d’entreprise, l’amélioration des performances, la maîtrise des risques, la gestion patrimoniale ou encore les systèmes d’information…

L’IA favorise l’exercice de conseil

Selon un sondage OpinionWay mené auprès d’experts-comptables, la profession est largement favorable à l’arrivée des nouvelles technologies :

  • 89 % des interrogés reconnaissent en effet que les solutions informatiques les aident à gagner en productivité.
  • 54 % d’entre considèrent qu’elles ne constituent pas une menace.

Selon Cécile de Saint Michel, la présidente du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables (CNOEC), la profession veut « mettre le temps libéré [par l’automatisation et la facture électronique] au profit de l’accompagnement des chefs d’entreprise dans le développement de leur stratégie ». Une bonne nouvelle, certes, mais encore trop peu de cabinets d’expertise comptable osent valoriser leurs prestations de conseil. Le plus souvent, ceux-ci sont délivrés gratuitement lors d’échanges quotidiens avec leurs clients.

L’expert-comptable peut pourtant formuler des recommandations à forte valeur, qui reposent sur sa connaissance sectorielle et sa vision externe de l’entreprise. Et ce sur un large spectre de sujets :

  • le suivi de trésorerie
  • l’analyse de la performance économique
  • le contrôle de la réalisation des objectifs.

Des actions faciles à mettre en place quand on possède les bons outils.

Machine learning et deep learning

L’utilisation de solutions digitales fiables et ergonomiques, valorise ce nouveau service de conseil et légitime sa facturation.

L’IA, permet d’automatiser le traitement des pièces comptables en temps réel, améliorant ainsi l’efficacité opérationnelle des collaborateurs. Associé aux technologies de Machine Learning et de Deep Learning, son algorithme peut traiter et affecter avec fiabilité les informations des factures fournisseurs.  

En outre, l’outil donne accès à une multitude d’indicateurs de gestion en continu. Les experts-comptables peuvent ainsi interagir auprès de leurs clients de manière proactive, en orientant leurs choix de gestion. Par exemple, en les alertant sur des défaillances, d’éventuelles ruptures de stocks imminentes ou sur des fraudes. Ils peuvent alors déployer un suivi des coûts de production ou refondre leurs processus internes…

Les milliers de données issues des flux des entreprises ne sont ainsi plus un poids de pratiques chronophages. Elles permettent de générer automatiquement des prévisions précises et de révéler des insights pertinents, valorisables auprès des clients. La profession a donc tout à gagner à utiliser ces technologies. pour être à la hauteur des nouvelles exigences métier et se créer de belles opportunités de business.

Ces articles pourraient également vous intéresser :