Lecture en cours

Lecture en cours

Changer d’ERP : comment Agromousquetaires fédère ses usines autour de pratiques communes

Digitalisation & Tendances

Changer d’ERP : comment Agromousquetaires fédère ses usines autour de pratiques communes

ERP : AgroMousquetaire fédère autour de pratiques communes

Si l’on demande à Ismaël Colnet, Directeur des Systèmes d’Information d’Agromousquetaires, ce qui a motivé la migration vers un ERP de dernière génération, voici ce qu’il confie. « Pour des raisons historiques, nous avions un déficit de cohérence. La convergence de systèmes d’information hétéroclites vers un système d’information unique piloté par notre nouvel ERP a facilité la construction d’une entreprise beaucoup plus rationnelle et efficace ensemble ».

Comme Agromousquetaires, de nombreuses entreprises souhaitent voir mieux partagées les pratiques et multipliées les passerelles entre les activités.
Et comme chez Agromousquetaires, un changement de génération d’ERP est souvent nécessaire pour parvenir à ce résultat :

  • Aligner les pratiques
  • Créer des passerelles
  • Rendre le temps présent omniprésent

Un progiciel de gestion intégré, ou ERP, est reconnu par les entreprises comme un puissant levier de stabilité et de projection. Fin 2021, pas moins de 2 706 ETI avaient d’ailleurs choisi de faire confiance à l’ERP Sage X3. Pour comprendre pourquoi et surtout pour améliorer la contribution réelle de votre ERP, quelques articles indispensables :

Un ERP de dernière génération pour aligner les pratiques

À la tête de 59 usines, Agromousquetaires est l’entité industrielle du Groupement des Mousquetaires, produisant les articles en marques propres destinés principalement aux 2 671 points de vente Intermarché et Netto. Mais en dépit de sa position de 4ème groupe agroalimentaire français, l’entreprise en tant qu’organisation unifiée est récente.

La création d’Agromousquetaires correspond à la volonté de « passer progressivement d’un archipel d’unités de production fonctionnant en autogestion à une entité industrielle unique et fédérée », raconte Ismaël Colnet. Il poursuit. « Et donc, aujourd’hui, nous avons cette intention de devenir un groupe unique et fédéré. Mais nous héritons d’un ensemble d’outils, dont le système d’information, qui est lui totalement hétérogène et fragmenté. Tant du point de vue des technologies que des configurations ».

Un ERP robuste et intégré, permettant d’aligner les pratiques, de partager les informations et de synchroniser les indicateurs est donc l’un des principaux leviers identifiés pour transformer Agromousquetaires. Et dans le cahier des charges de cette entité de culture industrielle, la dimension temps réel et mobilité est fondamentale pour convaincre les opérateurs de changer en profondeur.

« Pour pouvoir piloter Agromousquetaires comme un groupe, le défi est donc bien de bâtir un système d’information monobloc. Avec pour principaux objectifs de disposer d’un SI simple, agile, évolutif, efficace et performant », énonce Ismaël. Cette transformation du système d’information du périmètre industriel est la condition pour « harmoniser, standardiser et fédérer ».

Un ERP de dernière génération pour créer des passerelles

Le point de départ du projet, c’est la base installée de l’entreprise. Dans cette entreprise dédiée à la production industrielle de qualité, les ERP pilotent « Le traitement de la commande, la préparation de son affrètement et sa mise en expédition », énumère Ismaël Colnet. C’est-à-dire l’ensemble du champ opérationnel.

Pour que chacun dispose de la même génération d’ERP et bénéficie des avantages d’une solution très adaptée en standard aux contraintes industrielles, Agromousquetaires a choisi de faire confiance à Sage X3 v12 pour ses 30 sites les plus importants.

La double opération, migration des 19 sites déjà installés en Sage X3, dans des versions plus anciennes, et déploiement de Sage X3 v12 dans 11 sites supplémentaires, est la condition pour mettre les principales lignes de production de l’entreprise au diapason. Tout le monde avec les mêmes protocoles, des gammes décrites selon la même logique, une nomenclature commune et surtout l’unité de temps, avec une seule référence : le temps réel.
Si l’on ajoute à cela la facilité d’utilisation conférée par des terminaux mobiles pour renseigner le système d’information, il est possible de considérer que l’outil mis à la disposition des opérateurs en production et en logistique est à la hauteur des enjeux.

Mais ce n’est pas tout. Car Ismaël Colnet voit en Sage X3 v12 davantage qu’un simple instrument d’alignement. La constitution d’une entreprise unifiée passe par une dimension supérieure de partage. « Pour qu’Agromousquetaires devienne véritablement la référence de chacun, il fallait dans un premier temps faciliter l’intégration des métiers et donc fédérer les équipes autour d’un fonctionnement beaucoup plus transverse. Mais la migration, et le temps réel commun qui en est la conséquence, permet aussi de jeter des passerelles entre toutes nos unités de production et de faciliter ainsi la mutualisation. Par exemple, nous engageons des réflexions sur la mise en place de centres experts pour un certain nombre de fonctions supports ».

Un ERP de dernière génération pour rendre le temps présent omniprésent

Le retour d’expérience d’Agromousquetaires démontre combien l’alignement d’équipes d’opérateurs répartis sur une multitude de sites est au moins autant une affaire de pratiques communes que de temps réel. C’est parce les informations communes sont disponibles sous la même forme et dans le même temps que les collaborations peuvent réellement et durablement s’engager.

Ce qui est intéressant de noter, c’est aussi que cette convergence n’est pas seulement une harmonisation de protocoles de supply chain. Les opérateurs acceptent progressivement l’idée d’une maison commune parce qu’ils prennent conscience qu’ils répondent aux mêmes enjeux, voient leur travail régulé par les mêmes indicateurs, exprimés selon des affichages rigoureusement identiques, et partagent de plus en plus de référentiels communs.

Pour que la magie opère et que, comme pour Agromousquetaires, chacun accepte d’abandonner des pratiques parfois très anciennes au profit d’une communauté d’action, il y a une condition implicite : la qualité des outils mis à disposition. Le temps réel en référence unique, une connectivité parfaite avec les terminaux mobiles, la réduction au fond des barrières entre les unités, constituent des conditions incontournables pour susciter un engagement fort et durable.
Il faut que cela fonctionne et que cela fonctionne mieux ! Que l’information transmise aux interfaces soit fiable, compréhensible et disponible pour ceux qui en ont besoin au moment où ils en ont besoin.
Cela ne marche que si les opérateurs se sentent véritablement acteurs augmentés !

En conclusion, changer pour un ERP de dernière génération est indispensable pour capter au cœur de son organisation le bénéfice d’une synchronisation parfaite des temps et des pratiques. Mais pas seulement, changer d’ERP et unifier son système d’information est aussi la meilleure manière de fédérer tous les collaborateurs en une communauté agile et ambitieuse. C’est-à-dire se donner toutes les chances de saisir parmi les premiers les opportunités de création de valeur qui se présentent, quelle qu’elles soient.

2022, début d’un nouveau cycle pour le Directeur Financier

Sortir de l’urgence pour retrouver un rôle de business maker

Télécharger gratuitement le guide !
Guide - 2022 : la fonction finance entame un nouveau cycle