Lecture en cours

Lecture en cours

Renouer avec l’hypercroissance, mais pas à n’importe quel prix

Retour aux résultats de recherche

Renouer avec l'hypercroissance, mais pas à n'importe quel prix

Alors que l’activité économique redémarre, avec une ampleur parfois inégalée depuis la crise de 2008, reprendre le chemin de l’hypercroissance (plus de 40 % de chiffre d’affaires par an) semble tentant pour les jeunes entreprises et les scale-up. Or, pour être pérenne, l’hypercroissance doit se fonder sur un dispositif de soutien qui évolue au même rythme. Voici les cinq aspects à sécuriser avant de se lancer dans une course effrénée au rattrapage des performances d’avant Covid.

La question de la croissance rapide est toujours délicate pour les petites structures, car elle exige une adaptation de l’ensemble des opérations au rythme soutenu de développement de l’activité. Pour les entreprises ‘scale-up’, qui ont déjà géré un ou plusieurs changements importants d’échelle, la tentation est forte de penser qu’elles sont déjà outillées, qu’elles sauront s’adapter une nouvelle fois, au fil de l’eau. Pourtant, chaque palier de croissance porte ses propres défis : alors que les dirigeants ont les yeux rivés sur le chiffre d’affaires, d’autres aspects tout aussi générateurs de valeur peuvent facilement être oubliés ou négligés – ce qui peut, in fine, mettre en péril les perspectives de l’entreprise.

1. Adapter l’infrastructure numérique

Davantage de clients, de connexions, de commandes… Et une infrastructure qui ne suit pas : des retards de livraison, des clients insatisfaits, un impact direct sur la croissance qui semblait si bien partie. Pour éviter ce scénario catastrophe, la structure informatique doit pouvoir s’adapter facilement. Non seulement le système doit pouvoir supporter l’afflux progressif ou soudain de sollicitations, mais aussi, de manière plus stratégique, le fonctionnement technique et le système de tarification doivent évoluer pour rester pertinents en fonction de votre utilisation. Pensées pour être agiles à tout moment, les solutions dans le Cloud sont les mieux à même de supporter des situations d’hypercroissance. Bien sûr, elles nécessitent aussi d’être accompagnées par un partenaire qui connaît votre activité est à même de faire preuve de créativité pour s’adapter à vos contraintes.

2. Anticiper le besoin de talents

Il s’agit en effet de bien calibrer les recrutements nécessaires pour assurer l’activité, au lieu de faire grossir les équipes dans l’urgence. Mais la question des talents va bien au-delà et nécessite aussi de réfléchir au management. D’une part parce que notre époque est toujours plus exigeante sur la qualité de l’expérience collaborateur, et d’autre part parce que passer en trois ans d’une équipe de 10 collaborateurs à une entreprise de 100 salariés requiert nécessairement d’ajuster les responsabilités, les modes de communication ou encore les dispositifs de cohésion des équipes. La qualité de service – et donc la pérennité de la croissance tant recherchée – dépend très largement de la manière dont vous aurez non seulement recruté, mais véritablement intégré, les talents dont vous avez besoin.

3. Renouer avec l’hypercroissance : Penser la gouvernance

Les règles sont-elles claires pour tout le monde ? Le contrôle interne est souvent considéré – à tort – comme une contrainte inhérente aux grands groupes, et à laquelle il faut échapper le plus longtemps possible. Pourtant, il est tout à fait possible de croître en conservant un « esprit start-up », tout en structurant le fonctionnement de l’organisation grâce à des processus simples et lisibles, mais sécurisés. Prenez le temps de définir clairement comment les choses doivent être faites, par qui et à quel horizon de temps.

4. Piloter efficacement la trésorerie

C’est un des chantiers les plus difficiles dans un contexte d’hypercroissance. L’entreprise doit à la fois optimiser le fonds de roulement afin que le développement de l’activité se traduise effectivement par des encaissements plus importants à court terme, mais aussi prévoir et financer intelligemment les investissements nécessaires à moyen et long terme. Ces derniers peuvent même vous conduire à orchestrer une nouvelle levée de fonds ! À cela peut s’ajouter un changement de paradigme lié à des aides financières dans le cadre de la pandémie ou du plan de relance… Le suivi de la trésorerie mérite donc des tableaux de bords ad hoc et des outils de pilotage à la fois puissants et souples.

5. Renouer avec l’hypercroissance : Continuer à enrichir l’expérience client

Aujourd’hui les clients affluent, et c’est tant mieux. Mais demain ? Juste après la transaction d’achat, le client redevient un prospect. D’où l’intérêt de ne pas se laisser distraire par les chiffres de vente ou de croissance de la communauté, et rester concentré sur la manière dont le client pourrait plus facilement réitérer un achat ou recommander vos services. Cela passe par une amélioration continue de son expérience de consommation. Il faut donc lui demander : qu’est-ce qu’il a trouvé différenciant ? Qu’est-ce qui doit être amélioré ? Que peut-on ajouter, soustraire ? Les TPE et PME ont tout à gagner à poursuivre, même en hypercroissance, ces efforts pour toujours mieux connaître et comprendre leur client.

Ces contenus pourraient également vous intéresser :