Approvisionnement : Gestion de l’approvisionnement d’une entreprise

La gestion de l’approvisionnement au sein d’une entreprise est une composante centrale de son activité. Lorsqu’elle est performante, elle limite le surstockage et encourage la rentabilité de la société dans son ensemble. Plusieurs modèles et méthodologies existent. La meilleure est celle qui tient compte des spécificités du secteur d’activité de la société et de ses besoins. Les choix réalisés pour l’approvisionnement sont décisifs dans la stratégie d’une entreprise.

En quoi consiste l’approvisionnement ?

L’approvisionnement a pour but de répondre aux besoins de l’entreprise en matière de produits ou de services nécessaires à son fonctionnement. En d’autres termes, l’approvisionnement consiste en l’achat des marchandises, matières, pièces… qui seront revendues, transformées ou encore stockées.

L’approvisionnement est essentiel à l’activité de l’entreprise. Pour les artisans, cela signifie se fournir en matériaux pour la fabrication des produits. Dans le cas d’une startup, il s’agit par exemple d’acheter les pièces nécessaires à la fabrication d’un produit technologique.

Toute dépense qui entre dans la mise en œuvre du produit final est soumise à la stratégie d’approvisionnement de la société.

Une fonction stratégique pour l’entreprise

De la recherche de fournisseur jusqu’à l’achat et en passant par les négociations, l’approvisionnement est au cœur de la stratégie financière d’une entreprise.

Quels que soient la taille de la structure et son secteur d’activité, l’ensemble des décisions qui touchent à l’approvisionnement ont de multiples conséquences.

En effet, il s’agit d’influencer directement sur le niveau de rentabilité. Un approvisionnement mal géré en termes de coût et de volume est une source de dépenses qui peut créer des pertes. Que peut faire une entreprise de restauration lorsqu’elle reçoit une quantité trop importante de denrées périssables, sans disposer de la clientèle qui permet d’écouler le stock ? À l’inverse, un flux d’approvisionnement bien géré permet de réaliser les achats appropriés, au bon moment et pour un prix qui favorise la réalisation de bénéfices.

Techniques pour un approvisionnement efficace

Plusieurs méthodologies existent en ce qui concerne les stratégies d’approvisionnement. Aucune n’est meilleure qu’une autre. Les décisions doivent être prises uniquement selon les besoins de l’entreprise. Une analyse financière réalisée par les dirigeants de la société ou le directeur administratif et financier (DAF) permet de choisir la meilleure méthode. Parmi les règles de gestions mises en place par les entreprises, 3 sont particulièrement courante pour la prise en charge de la sortie des stocks :

  • FIFO (First in, First Out),
  • LIFO (Last in, First Out),
  • FEFO (First Expired, First Out).

Ces trois principes permettent la valorization au coût reel des marchandises, afin de matérialiser financièrement leurs sorties des stocks de la société.

En fonction de la demande

– JAT :

Le juste à temps limite les stockages en achetant uniquement à la demande. Comme son nom l’indique, le JAT ne réalise pas de prévision des besoins.

– Le Kanban :

Le Kanban consiste à mettre en place un stock minimum. Les commandes passées par les clients permettent de moduler le volume d’achat réalisé.

– Le MRP :

Le Management de Ressources de Production est essentiellement utilisé lors de l’achat de pièces et de composants. Les volumes achetés dépendent des besoins de production. C’est une méthodologie courante chez les artisans.

Par analyses

– La méthode empirique :

L’analyse des besoins de l’année précédente détermine les budgets et les demandes faites auprès des fournisseurs. Les ventes réalisées durant le dernier exercice permettent d’établir la stratégie.

– La méthode prévisionnelle :

Très similaire à la méthode empirique, la méthode prévisionnelle est complétée par des études de marché et des analyses concurrentielles.

En complément, plusieurs bonnes pratiques sont à mettre en place chez les collaborateurs. La gestion de l’approvisionnement se fait parallèlement à celle des achats. La mise en concurrence des fournisseurs et la renégociation de contrats permettent de diminuer les coûts. De la même manière, s’impliquer en tant que client pour permettre au fournisseur d’être le plus efficace possible est une excellente stratégie.

Des entreprises qui pratiquent l’achat-revente choisissent même de ne pas prendre en charge l’approvisionnement. Grâce au dropshipping, la société ne se présente qu’en intermédiaire, tandis que le fournisseur envoie directement le produit au client.

Les indicateurs de performance de l’approvisionnement

Les indicateurs de performance de l’approvisionnement sont rapidement mis en place avec l’utilisation d’un logiciel adapté de gestion d’entreprise. L’usage d’un outil en mode SaaS favorise l’échange d’information entre les collaborateurs. Les analyses se font alors plus facilement.