Convaincre en un temps record : autopsie de 3 pitchs

Publié il y a · 3 min de lecture

Le pitch est un passage incontournable pour espérer développer sa startup. En moins de 5 minutes top chrono, les fondateurs doivent être capables de convaincre de potentiels investisseurs, venture-capitalists ou autres business angels de l’intérêt et de la viabilité de leur idée, de leur projet. Le pitch est donc une mise en scène nécessaire pour tout startuper.
Monter sur scène, vous vendre, n’est pas inné pour vous ? Pas de panique, l’art du pitch s’apprend, notamment en observant les autres. Pour vous aider nous avons sélectionné et analysé trois pitchs qui nous ont séduit.

Une Fourmii Verte – Savoir capter son auditoire de manière originale

La startup Une Fourmii Verte, qui proposait des livraisons de repas entre 22h et 6h du matin pour lutter contre le gaspillage alimentaire, a choisi pour sa campagne de crowdfunding de pitcher sa startup dans une vidéo originale. Chacun des bénéfices clés de l’application est mis en scène avec humour et le décalage introduit dans chaque saynète permet de mieux capter l’attention et de retenir chaque point.

L’attention est capitale au moment du pitch et il faut savoir la saisir. Mais alors comment fait-on ? Tout simplement, en étudiant avec rigueur la cible à laquelle on souhaite s’adresser : investisseurs, potentiels clients ou médias. Cet auditoire se bichonne. Il est préférable de lui raconter une belle histoire plutôt que de l’assommer par trop d’informations. Il faut lui donner l’eau à la bouche, lui donner envie de connaître la suite de votre projet.

La startup fini sa vidéo sur un pitch plus classique, face caméra, l’occasion de rencontrer et de donner la parole à toute l’équipe. Si Une Foumii Verte n’existe plus, elle avait rempli les objectifs de sa campagne de crowdfunding avec près de 12000€ récoltés en 31 jours.

Le plus de Une Fourmii Verte : Une présentation claire de l’utilisation qui sera faite de l’argent récolté.

Koober – Simplifier son message pour aller à l’essentiel

Koober, la startup qui résume les livres que vous n’avez pas le temps de lire, a, quant à elle, réalisé un pitch clair et synthétique. Un pitch qui vous met tout de suite en situation puisque l’orateur se met à votre place : “Je ne sais pas quand ni comment je vais trouver le temps pour les lire. Je suis sûr que pendant que je suis en train de prononcer cette phrase vous êtes tous en train de visualiser la pile de livre qui prend la poussière sur votre table de chevet.” Le public est alors conquis par l’idée de la startup qui promet de répondre à un problème aussi précis qu’universel. Une solution qui se résume très bien en chiffres, “Concrètement sur ma liste de lecture, il me faudrait 132 heures pour intégrer les concepts clés qui sont contenus dans ces livres. Avec Koober, il ne me faut plus qu’une heure et 47 minutes”, explique Alexandre Bruneau, le fondateur. Attention cependant à ne pas noyer votre public sous les études, les résultats, les sondages. Pour rester impactants, vos chiffres clés doivent être bien sélectionnés.

Le plus de Koober : pour vendre Koober, Alexandre Bruneau mise sur un petit cadeau pour son auditoire : essayer Koober gratuitement. Bien joué !

Smartbees – Vulgariser son contenu

Smartbees – L'investissement pour notre génération

🐝 Smartbees : new look, hence new video 🎥

Posted by Smartbees on Wednesday, September 27, 2017

Smartbees est une plateforme d’investissement qui aide les jeunes actifs à investir facilement. Leur présentation claire et bien structurée permet de comprendre leur solution, pourtant complexe, rapidement. Comment ? Pour vulgariser sa solution, la startup a fait le choix de découper son pitch en trois parties distinctes. Trois parties qui précisent au public : le problème, la solution et son utilisation. Cette particularité permet d’inscrire un rythme facile à suivre et de simplifier la compréhension du pitch. Celui-ci est tellement bien construit que les cofondateurs ont même pensé à intégrer au sein de leur vidéo des images pour comprendre l’utilisation de leur application. Petite astuce supplémentaire à piquer à Smartbees : une bonne élocution et la maîtrise de la respiration, deux atouts majeurs pour charmer son auditoire. Travailler sur les techniques de respiration et de modulation de votre voix, s’entraîner, répéter, permet d’être plus compréhensible et convaincant une fois face à votre public.

Le plus de Smartbees : l’ajout de sous-titres sur la vidéo pour la regarder sans le son, pensez-y ! Cette idée est facile à réaliser puisqu’il vous suffit juste de cocher une option lors de l’intégration sur Youtube.

Le petit plus du petit plus : le cadre naturel ! Très bonne idée pour différencier son pitch et marquer les esprits.

Pour aller plus loin :

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.